Gouvernance

Le Conseil du Consortium

Le Conseil du Consortium est sa principale instance décisionnelle et regroupe les représentants des universités membres. Le Conseil, par l’intermédiaire du secrétariat, sert aussi d’organisme de planification et de mise en commun d’informations stratégiques. Ainsi, les membres peuvent s’informer mutuellement des plans et des décisions clés de leurs établissements respectifs, et de profiter d’occasions de façonner et d’aligner le CUEE avec les nouvelles priorités gouvernementales et du domaine de l’évaluation.

Conseil exécutif du Consortium, février 2015

Président
Dr. Kelly McShane
Department of Psychology
Ryerson University
350, rue Victoria
Toronto ON, M5B 2K3
kmcshane@psych.ryerson.ca


Vice Président
Dr. Isabelle Bourgeois
École nationale d’administration publique (ENAP)
283 Alexandre-Taché Blvd
Gatineau QC, J8X 3X7
Isabelle.Bourgeois@enap.ca


Ancien Président
Dr. Robert P. Shepherd
School of Public Policy and Administration
Carleton University
1125 Colonel-By Drive, 5126RB
Ottawa ON, K1S 5B6
Robert_P_Shepherd@Carleton.ca


Trésorier
Dr. Stanley Varnhagen
Evaluation and Research Services, Faculty of Extension
10230 – Jasper Avenue
Edmonton AB, T5J 4P6
University of Alberta
stanley.varnhagen@ualberta.ca


Secrétariat

Le secrétariat facilite les opérations quotidiennes du Consortium en :

  • communiquant régulièrement avec les participants au Consortium
  • obtenant de l’information de tous les établissements participants sur les règles d’admission, de formation, de résidence (c.-à-d. liées au fait qu’un étudiant suive des cours sur le campus d’une université autre que la sienne) et relatives à des questions connexes
  • • obtenant et maintenant à jour un répertoire de documents (p. ex., syllabus, règlements des universités, procédures d’admissions, conditions de résidence dans les divers établissements) mis à la disposition des membres du Consortium
  • préparant une première version de rapports devant être révisés et approuvés par les membres du Consortium
  • déterminant et en faisant connaître des pratiques exemplaires en évaluation
  • organisant les réunions du Consortium.

retour au haut de page

Procédure d’approbation de cours

La sélection des cours offerts aux étudiants des universités membres du Consortium repose sur le principe qu’il revient ultimement à chaque établissement membre de décider quels cours du CUEE sont approuvés pour ses propres étudiants.

Nous prévoyons que d’ici trois ans (au moment où la phase de développement du présent projet sera complétée) le Consortium aura créé un processus de révision des cours offerts par les établissements participants. Pour commencer, le comité des opérations sera responsable de l’élaboration de critères et de procédures pour le processus de révision, afin qu’ils soient approuvés par la majorité des membres du Conseil lors d’une réunion en présentiel.

Les membres du Consortium sont seuls responsables de l’élaboration de leurs cours et des procédures d’approbation de leurs programmes. Les réussites peuvent être communiquées par l’intermédiaire du Consortium, mais il revient aux professeurs et au personnel des unités membres de passer par les procédures d’approbations locales. Le Consortium pourrait proposer aux établissements participants de former des partenariats en vue d’offrir conjointement un certificat d’études supérieures ou d’autres titres de qualification. Les cours offerts en ligne revêtiront un intérêt particulier, puisqu’ils peuvent être suivis par des étudiants de partout au Canada.

Le Consortium ne tentera pas d’harmoniser les frais ou autres coûts pour les cours suivis provenant des établissements participants. Par conséquent, les étudiants comme les professionnels qui suivent des cours de plusieurs universités doivent s’attendre à payer les frais de scolarité de chacune des universités en question.

Règles du CUEE

Évaluation du CUEE et mesure du rendement

Le plan d’affaires présente les grandes lignes des mécanismes d’imputabilité dans le cadre de la structure de gouvernance du CUEE et décrit la vision pouvant servir de repère pour l’évaluation. Une version préliminaire d’un modèle logique (Annexe B) est d’ailleurs proposée. L’une des tâches du secrétariat est de recueillir des données et des informations clés qui serviront de base à l’évaluation des activités du CUEE et de son évolution.

retour au haut de page